Investigation cartographie
Bonjour à toutes et à tous,
Dans le cadre de la création du Service Public de l’Insertion et de l’Emploi 12, nous avons mené une investigation sur l’offre d’insertion.
Le problème auquel on s’attaque :
Il ressort de la concertation SPIE que si l’offre d’accompagnement est plutôt satisfaisante, elle manque souvent de lisibilité et de visibilité pour les professionnels de l’accompagnement, comme pour les personnes accompagnées et les entreprises. Cette situation peut poser les problèmes suivants :
  • Opportunités manquées d’activation de solutions / pas de visibilité de certaines offres
  • Désajustement offre / demande d’insertion sur le territoire
  • Cloisonnement des pratiques
Qu’est-ce qu’une investigation ?
Pendant 9 semaines notre équipe a réalisé les missions suivantes:
  1. 1.
    Investiguer les problèmes rencontrés par les acteurs sur le terrain (quels sont-ils ? quelle ampleur ? quelles sont les conséquences sur l’insertion ?)
  2. 2.
    Identifier les solutions existantes sur le terrain, leurs avantages et leurs limites
  3. 3.
    Envisager des hypothèses de solutions
Bilan de notre investigation
Après plus de 80 entretiens avec des acteurs de l’insertion de tout le territoire et plus de 900 répondants à nos enquêtes nationales, voici le bilan de notre investigation.
Des constats partagés par tous les acteurs :
Manque de collaboration opérationnelle entre les acteurs de l’insertion, dû à :
  • La multiplicité et à la mouvance des structures et des interlocuteurs
  • Les informations disponibles sur l’offre d’insertion sont souvent trop parcellaires et/ou obsolètes pour être efficaces
  • Un sentiment de compétition dû à une absence d’objectifs communs.
Des conséquences pour….
  • Les bénéficiaires : un délai de retour à l’emploi plus long (cumul de freins, lenteur de résolution). Une aide qui n’est pas apportée au bon moment.
  • Les accompagnateurs : une perte de temps significative dans la recherche de solutions et l’orientation des bénéficiaires. → Les accompagnateurs interrogés déclarent passer en moyenne 45 minutes par jour à chercher des solutions d’accompagnement pour leurs bénéficiaires
  • Les pouvoirs publics : Pas ou peu de visibilité réelle sur la tension entre l’offre et demande d’insertion sur les territoires. Et une difficulté à réajuster les financements. → 66% des accompagnants interrogés (250 réponses) estiment qu’ils n’arrivent pas à résoudre des problématiques des bénéficiaires car il y a trop peu de partenaires en capacité d’y répondre sur leur territoire
Les solutions existantes et leurs limites :
  1. 1.
    les solutions organisationnelles :
#1 : recours au réseau personnel : linkedin, connaissances, collègues et anciens collègues…
#2 : gouvernance et animation de l’offre par des acteurs institutionnels : rencontres, groupes de travail…
→ Les limites : très “personne-dépendant”, chronophage, peu pérenne et avec un coût d’entrée très élevé pour les nouveaux acteurs.
  1. 1.
    les solutions Numériques :
Des solutions qui peuvent comporter 3 niveaux :
  1. 1.
    Bases de ressources type annuaire / catalogue qui listent les acteurs du territoire (structures, approches, appuis, coordonnées)
  2. 2.
    Visualisation cartographique
  3. 3.
    Module candidature
Les limites : mise à jour des données trop peu fréquente (souvent annuelle et centralisée), difficilement actionnable (entrée par structure et pas par problématique, modalités d’orientation non renseignées), manque d’info volatile à forte valeur ajoutée - ex. disponibilité, manque d’ouverture (segmentation territoriale, accès ouvert uniquement structure)…
En conclusion, divers outils existent ou émergent, mais ne semblent pas encore répondre aux attentes des accompagnants de tout le territoire.
Après 9 semaines d’investigation, il apparaît que le problème de visibilité et de lisibilité de l’insertion persiste pour de nombreux acteurs de l’insertion sur le territoire. Notre objectif est de nous intégrer dans l’écosystème des solutions existantes. Un service Plateforme qui collabore avec les solutions existantes en recueillant et en partageant les données là où se trouvent les acteurs de l’insertion.
Lancement d’une expérimentation sur l’offre d’insertion.
Après avoir présenté notre bilan, le comité d’investigation composé de la DGEFP, la DGCS du ministère de l’insertion, a validé le projet d’expérimentation d’une solution numérique sur deux départements pendant 6 mois.
Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre article sur l’expérimentation offre d’insertion en cliquant ici.
Copier le lien